Construire une confiance inébranlable : Le pilier de la réussite organisationnelle

La confiance

La confiance est un élément fondamental dans toute relation interpersonnelle, mais elle revêt une importance particulière dans le contexte professionnel. Dans un précédent article de ce mis, nous avons exploré l'importance du soutien et de la confiance entre les membres d'une équipe de travail, soulignant ainsi leur capacité à prendre des congés en toute tranquillité. Cependant, la confiance va au-delà de cette dynamique et offre de nombreux avantages pour une organisation.

Tout d'abord, définissons la confiance celle que l’on porte à l’autre! Il s'agit du sentiment que l'on éprouve envers une personne, nous permettant de nous fier entièrement à elle[1].

Les auteurs américains David H. Maister, Charles H. Green et Robert M. Galford ont élaboré, dans leur livre "Trusted Advisor" (2000)[2], une équation de la confiance, la décomposant en quatre éléments essentiels : d’abord la somme de:  la fiabilité + la crédibilité + la proximité, divisée ensuite par notre agenda personnel ou, plus spécifiquement, le fait d’agir pour notre propre intérêt personnel.

Mais comment ces éléments se manifestent-ils dans les relations professionnelles et les milieux de travail ?

L'Impact de la Confiance

La confiance dans le milieu de travail a un impact significatif sur l'engagement des employés, la collaboration et la productivité. Travailler dans un environnement de confiance favorise non seulement la collaboration en facilitant le partage d'informations essentielles, mais renforce également le sentiment d'importance et d'acceptation des collègues, ce qui encourage l'engagement au travail.

Une étude récente [3]sur la gestion de projet a également souligné que la confiance interpersonnelle est un prédicteur significatif de la résilience d'une équipe, un aspect crucial pour le succès de toute organisation, qu’il s’agisse ou pas de gestion de projet évidemment!

Également, un sondage mené par la firme Slack[4] a mis en lumière l'impact positif de la confiance entre collègues démontrant qu’elle favorise: 

  • 2 X plus de concentration 
  • 2 X plus de productivité
  • 4 X plus de satisfaction globale au travail 

En revanche, 25 % des employés interrogés ne ressentent pas la confiance de leur employeur. Cette constatation souligne ainsi l'importance de s'investir dans la construction d'un environnement de travail basé sur la confiance.

Construire et renforcer la confiance

Pour bâtir et renforcer cette confiance, il est essentiel d'adopter une approche proactive. 

Dans le cadre de ma pratique et, en fonction des échanges que j’ai pu avoir avec les milliers de personnes que j’ai formées dans les dernières années, la confiance se bâtie grâce à des éléments fondamentaux, liés à une culture organisationnelle positive et inclusive, qui s’appuient entre autres sur :

  • Une communication transparente;
  • Des responsabilités partagées et claires;
  • La possibilité de développer des relations authentiques (comme le besoin d’affiliation sociale de la théorie de l’autodétermination!)

Les leaders et gestionnaires jouent également un rôle crucial en reconnaissant les contributions des employés, en leur offrant des défis stimulants et en favorisant un sentiment d'autonomie.

Selon Paul J. Zak, directeur du Centre d'études en Neuroéconomie à l'Université de Claremont en Californie, ces actions permettent au cerveau de sécréter plus d'ocytocine, une hormone qui réduit la peur de faire confiance. Ainsi, leur recherche à fait ressortir que les entreprises où la confiance est élevée bénéficient de niveaux plus faibles de stress (74% moins), d'une énergie accrue au travail (106% plus), d'une productivité améliorée (50% plus) et d'un plus grand engagement des employés (76% plus) et finalement moins d’épuisement professionnel (40% moins!).

En conclusion, la confiance est un pilier essentiel du succès organisationnel. En investissant dans la construction et le renforcement de la confiance, les organisations peuvent créer un environnement où les employés se sentent valorisés, engagés et épanouis, contribuant ainsi à leur succès à long terme. 

Cependant, il est également important de reconnaître qu'une confiance mutuelle ne se construit pas du jour au lendemain. Cela nécessite un effort continu de la part de tous les membres de l'organisation, des employés aux leaders, pour favoriser une culture de la confiance et du respect.

Besoin d'aide avec la gestion de vos équipes ?

Prenez rendez-vous avec moi ici!

[1] Larousse en ligne (https://www.larousse.fr/)

[2] Maister, D. H., Green, C. H., & Galford, R. M. (2004). The trusted advisor (1st Free Press pbk. ed). Free Press.

[3] Chughtai, A. A., & Buckley, F. (2008). Work engagement and its relationship with state and trait trust: A conceptual analysis. Journal of Behavioral and Applied Management, 10(1), 47-71.

[4] Le sondage de Slack a été effectué auprès de 10,387 travailleurs en provenance des États-Unis, de l’Australie, la France, l’Allemagne, le Japon et le Royaume Unis, entre le 13 février et le 6 mars 2023. Consulté au https://slack.com/intl/fr-ca/blog/news/future-of-work-research-summer-2023

Retour au blog